C’est sous l’impulsion des plumes de l’électroménager, de l’équipement de la cuisine et des arts de la table qu’est née l’Acam, association syndicale professionnelle, en 1954. Désormais ouverte à tous les journalistes des activités de la maison (gastronomie, décoration, chauffage…), elle ambitionne, à 64 ans, d’être un lieu de partage et d’information destiné à améliorer le travail de chacun de ses membres.

 

Proposer des outils : Au-delà de son annuaire et de son agenda, l’Acam offre à ses membres, journalistes, attachés de presse et fabricants, des outils destinés à « faciliter leur information » (article 5 des statuts) et leur activité. Nous qui passons presque tout notre temps de travail devant nos écrans d’ordinateur, c’est naturellement par le biais du site de l’Acam que ces nouveaux outils sont mis en place. L’idée est de faire de ce site une fenêtre ouverte sur le monde de la maison, un lieu d’échanges et d’informations suffisamment attractif, convivial et riche pour qu’il figure au premier rang des marque-pages de tous les membres de l’Acam. Mieux : qu’il soit ouvert en permanence sur nos ordinateurs.

 

Faciliter les rencontres : S’il est un métier qui doit se nourrir du monde extérieur, c’est bien celui de journaliste ! Mais, vissés devant nos écrans d’ordinateur, contraints de produire toujours plus, nous négligeons de prendre le temps de sortir, de discuter, d’échanger, de rencontrer…, au risque de tarir la source de nos idées et, à terme, d’appauvrir le contenu de nos papiers. Renouer ce contact « humain », favoriser l’échange et le partage sont parmi les objectifs de l’Acam.

 

Combiner compétences et modernité : Sous la pression économique, grâce à l’évolution des technologies, les méthodes de travail ont considérablement changé : les courriels remplacent les courriers, et les sites de téléchargement d’images les échanges avec les attachés de presse et les fabricants, de moins en moins disponibles pour des rencontres ou des interviews. La confusion est de plus en plus grande entre communication, buzz, blog, brèves… et info, enquête, analyse, synthèse. Pourtant, modernité et professionnalisme doivent se conjuguer au même temps…